Ordre des Gardiens D'Ysmarr Index du Forum
Ordre des Gardiens D'Ysmarr Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Chronique d'un autre temps

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ordre des Gardiens D'Ysmarr Index du Forum -> Place public des chevaliers du code -> [RP] Salle des rêves
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Silarim
Maître

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2009
Messages: 155

MessagePosté le: Jeu 30 Avr - 12:09 (2009)    Sujet du message: Chronique d'un autre temps Répondre en citant

Petit texte que j'ai retrouvé sur mon pc.

Il s'agit de la présentation de Silarim, Despote illuminé, Tyran sociopathe mégalomane et mélomane auto proclamé, fondateur de l'Union des républiques soviétiques intergalactique, criminel de guerre condamné par la cour intergalactique des droit de l'homme, mais arretons nous là, son casier judiciaire tien sur un disque dure de 3 terraoctet...

Histoire de vous montrer que le personnage de Silarim a eut, au travers des jeux auquels il à joué de nombreuses facette, parfois très sombres...
Je n'ai pas toujours été un grand Maître sage et juste...

La bataille faisait rage, après seulement quelques heures de combat, au désavantage net de la flotte spatial rouge, qui réduite considérablement tentait dans une organisation chaotique et une formidable panique, a se replier hors de portée des assaillants qui continuaient de pilonner les bâtiments de guerre de l'union avec une intensité et une puissance de feu démoniaque.
Si l'univers n'avait pas été vide, on aurait certainement entendu les explosions jusqu'à l'autre bout de la galaxie...

L’Empereur Silarim avait tenu à être de la bataille, et depuis son vaisseau amiral «Octobre rouge», un destructeur de type XVIII, contemplait le désastre… avec un sourire amusé…
Comment pouvait-il rire, alors que partout, ses propres vaisseaux implosaient et explosaient?
Comment pouvait-il rire, alors que l'avenir même de l'alliance rouge était en jeu?

Le vaisseau amiral recevait des appels radio d’aide de pilote de chasse terrorisés ou d’équipage demandant du secours.
Les opérateurs radio avait reçus ordre d'ignorer les appels d'aide des "traitres qui faisait honte à l'honneur de la patrie..."
L’empereur regardait au travers de la grande verrière blindé du centre de commandement du vaisseau mère, debout, droit le regard fixe et inexpressif, sur la balustrade de controle. Une multitude d’explosion et de tir laser illuminaient les ténèbres de l’espace. Le despote trouva à cela une "charmante touche de poesie". L’empereur  toujours souriant se retournait vers ses officiers qui ne semblait pas sur la même longueur d'onde, alors qu'à seulement 2 kilomètres de là un vaisseau de bataille éventré, aux flancs peint du "marteau et de la faucille" commençait à s’écraser en se disloquant sur la planète au dessus de laquelle le combat avait lieu.

-Commodore Sherdak ?


-Oui Empereur Silarim ?


-Combien de musique avons-nous en mémoire?

- Au moins 150 600 000 heures.
Mais je ne vois pas ce que… surtout avec cette défaite, nous devrions organiser la retraite…


-Vous connaissez Mozart,commodore ?


-Ce musicien des temps anciens ?

-Mettez m’en un morceau au hasard, exécution…

Les officiers silariens avaient appris a leurs dépends, de ne jamais chercher a comprendre ou contredire un ordre, aussi fou soit-il de l’empereur.
Une mélodie se fit entendre dans tout le vaisseau amiral.

L'équipage entier s'arretta de courir dans tout les sens, l'air surpris... Une nouvelle secousse fit trembler le monstre de métal.
Tous se remirent à courir dans les couloirs de "Octobre rouge", pour réparer les centaines d'avaries que subissait le pauvre vaisseau.

Le chaos régnait dans les couloirs de tout les ponts... Des blessés était conduit vers une infirmerie ou les docteurs tentaient de faire face à l'arrivée continue de patients en état d'urgence. Les morts étaient empilés dans les couloirs. Des infirmières triaient ceux qui avaient une chance de ceux qui étaient condamnés...
L'infirmerie n'était que crie d'agonie et désespoir et son sol aussi rouge que la cause bolchévique de l'empereur. Au troisième pont on tentait de maitrisé un incendie qui avait déjà couté de nombreuses
vies.

Aux ponts d'artillerie, les "canoniers" épuisés arrivaient au bout des munitions et les générateurs d'énergie des monstrueux canons  de 700mm d' "Octobre rouge" faiblissaient.

Alors que l’empereur, sous les yeux inquiets de son état major, fermait les yeux, une violente secousse ébranla le vaisseau. Quelques officiers tombèrent, d’autres, s’accrochaient ou ils pouvaient. La sirène d'alarme retentit.
Voyant l’empereur éclater d’un rire euphorique, le commodore Sherdak tout en se relevant pris l’initiative de demander une constatation des dégâts à l’ordinateur de bord.


Citation:

Analyse en cour, veuillez patienter…
Liste des dégâts : 967, localisation coté bâbord, hauteur 23, 24, 25 ieme ponts.
Salle des machines
Perte de puissances des réacteurs 73.2%
Alerte niveau 6
calculs probanilités de survie...

04.9945%

Procédure d’évacuation en cour…




L’empereur prit la parole

-Annulez la procédure d’évacuation. Nos canons sont encore opérationnels, non?

-Tout ceux du coté tribord.

-Et bien continuez a faire feu, qu'importe les cibles, du moment que j'entend également mes canons rugirent...


-Mais le vaisseau est perdu! on ne peu pas rester ici…
Nous n'avons plus de reacteur, et la gravité de cette planetes nous attirent


-…et augmenter le son des alarmes, cela va bien avec ce requiem de Mozart je trouve…

Les officiers se regardèrent et ne bougèrent pas, décidé à ne plus se laissé faire par un fou aveuglé par sa propre légende...

L'empereur se retourna, surpris par ce manque de réactivité et tira son arme de fonction en le pointant sur le comodore...


-CONTINUEZ A TIRER! C'EST LA MORT QUE VOUS VOULEZ! JE NE TOLERERAIT AUCUNE  MUTINERIE SUR MON NAVIRE!  VOUS NE MERITEZ PAS VOS GALONS! QUI ME DIT QUE VOUS N'ÊTES PAS DES ESPIONS!? OUI C'EST CA! DES ESPIONS FASCISTES! DES PUTAINS DE TRAITRES A LA SOLDE DES ETATS UNIS INTERGALACTIQUE!


Puis l'empereur se calma...


-Croyez-moi, si vous ne continuez pas à vous battre, ceux qui ne seront pas expulsé céant dans le vide, 20gramme de plomb dans le crane, passeront les 15 prochaines années de leurs vie sur une de nos planète goulag, à extraire du métal...
Je le promet devant Marx, devant Lenine!


L'empereur respira profondément, puis rangea son arme...

Allons, Augmentez la vittesse, dévier la course de 37°, vers leur aile droite et verrouillez tout les tirs sur les grands transporteurs. Sans transporteurs il cesseront l'attaque, faute d'avoir les moyens de ramender les fruits de leurs pillages...

EXECUTION!

_________________
Non nobis, Ysmarr non nobis, sed nomini tua da gloriam


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 30 Avr - 12:09 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ordre des Gardiens D'Ysmarr Index du Forum -> Place public des chevaliers du code -> [RP] Salle des rêves Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com